Résumé de « La Théorie de la justice » de John Rawls : Une exploration de la justice et de l’égalité


Introduction

John Rawls, philosophe politique américain du XXe siècle, est surtout connu pour son ouvrage « La Théorie de la justice », publié en 1971. Dans ce livre, Rawls propose une nouvelle manière de penser la justice sociale et politique. Il cherche à déterminer les principes de justice qui devraient régir une société bien ordonnée. Pour ce faire, il développe une expérience de pensée connue sous le nom de « voile d’ignorance ».

Le voile d’ignorance

Rawls imagine une situation originelle dans laquelle des individus rationnels doivent choisir les principes de justice qui gouverneront leur société. Cependant, ils sont placés derrière un « voile d’ignorance » qui les empêche de connaître leurs propres talents, leur position sociale, leur sexe, leur race, ou toute autre information personnelle. Rawls suppose que dans cette situation, les individus choisiront des principes de justice qui sont justes pour tous, indépendamment de leur position sociale ou de leurs talents individuels.

Les deux principes de justice

Rawls propose deux principes de justice qui, selon lui, seraient choisis dans la situation originelle. Le premier principe, le principe d’égalité des libertés de base, stipule que chaque personne a droit à un système égal de libertés de base, qui comprend des droits tels que la liberté d’expression, la liberté de conscience et le droit de vote.

Le second principe, le principe de différence, comporte deux parties. La première partie, le principe d’égalité des chances, stipule que si certaines inégalités sociales ou économiques existent, elles doivent être arrangées de manière à ce qu’elles soient à l’avantage de tous, et en particulier des plus défavorisés. La seconde partie, le principe de différence proprement dit, stipule que ces inégalités doivent également être arrangées de manière à ce qu’elles soient attachées à des positions et des offices ouverts à tous.

La justice comme équité

Rawls décrit sa théorie comme une théorie de la justice comme équité. Il soutient que la justice n’est pas seulement une question d’égalité, mais aussi d’équité. Pour Rawls, une société juste est une société dans laquelle les inégalités sont arrangées de manière à être à l’avantage des plus défavorisés, et dans laquelle toutes les positions et tous les offices sont ouverts à tous.

Critiques et influence

La théorie de la justice de Rawls a été largement débattue et critiquée. Certains ont soutenu que ses principes de justice sont trop égalitaires, tandis que d’autres ont soutenu qu’ils ne sont pas assez égalitaires. Malgré ces critiques, la Théorie de la justice a eu une influence considérable sur la philosophie politique et sur les débats sur la justice sociale et économique.

Conclusion

En conclusion, la Théorie de la justice de John Rawls est une contribution majeure à la philosophie politique. En proposant une nouvelle manière de penser la justice, Rawls a mis en évidence l’importance de l’équité et de l’égalité dans la conception d’une société juste.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *