Résumé de « Le Monde comme volonté et représentation » de Schopenhauer : une vision pessimiste de la vie et de la volonté humaine


« Le Monde comme volonté et représentation » est un ouvrage d’Arthur Schopenhauer publié en 1818. Il présente une vision pessimiste de la vie et de la volonté humaine, qui a profondément influencé la philosophie du XIXe siècle et notamment Nietzsche.

Selon Schopenhauer, la vie est dominée par la souffrance, qui est causée par la volonté de vivre. La volonté est une force aveugle qui pousse l’homme à agir et à satisfaire ses désirs, mais qui ne peut jamais être pleinement satisfaite et qui entraîne toujours de nouvelles souffrances.

Schopenhauer considère que l’homme est prisonnier de cette volonté et qu’il ne peut échapper à la souffrance. Toutefois, il propose une solution pour y échapper : l’abnégation de la volonté et la contemplation de la vie comme une simple représentation. Selon lui, la contemplation de la nature et de l’art peut permettre de s’élever au-dessus de la volonté et de trouver un certain apaisement.

« Le Monde comme volonté et représentation » est un ouvrage profondément pessimiste qui a influencé de nombreux penseurs et artistes. Si vous souhaitez en savoir plus sur les idées de Schopenhauer et sur sa vision de la vie et de la volonté humaine, n’hésitez pas à acheter le livre sur Amazon en suivant ce lien : https://amzn.to/3QtiGad.

Vous découvrirez ainsi l’un des ouvrages les plus importants de la philosophie du XIXe siècle et pourrez réfléchir sur ces thèmes complexes et passionnants.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *